« 1 cor 1 V26 à 31 : 26 Considérez, frères, que parmi vous qui avez été appelés il n’y a ni beaucoup de sages selon la chair, ni beaucoup de puissants, ni beaucoup de nobles. 27 Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages; Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes; 28 et Dieu a choisi les choses viles du monde et celles qu’on méprise, celles qui ne sont point, pour réduire à néant celles qui sont, 29 afin que nulle chair ne se glorifie devant Dieu. 30 Or, c’est par lui que vous êtes en Jésus-Christ, lequel, de par Dieu, a été fait pour nous sagesse, justice et sanctification et rédemption, 31 afin, comme il est écrit, Que celui qui se glorifie se glorifie dans le Seigneur. »

 

Le chemin le plus court entre un point A et B est la ligne droite, c’est ce qu’on apprend à l’école, néanmoins avec Dieu le chemin le plus efficace est très rarement la ligne droite !

Quand je lis ce passage sur l’utilisation de Dieu des choses folles, faibles et viles de ce monde pour confondre notre sagesse, notre force ou notre importance humaine, je comprends, au premier abord, qu’il s’agit d’une stratégie pour confondre les opposants à Christ. Mais en seconde lecture, en revêtant le filtre de la foi en la bonté de Dieu, je comprends que cela concerne une réalité plus générale.

 

En effet, chacun d’entre nous est né avec des capacités uniques que Dieu a lui-même désirées et formées en nous. Certains auront une intelligence particulière dans un domaine précis, d’autres des capacités physiques hors du commun, certains auront une position hiérarchique dans la société plus importante que d’autres… Mais ces capacités « naturelles » utilisées dans ce monde à la façon de l’homme, deviennent inutiles voire néfastes au royaume de Dieu.

C’est pourquoi par Amour pour nous, il utilise des chemins biaisés pour nous apprendre à compter sur Lui seul et ainsi ralentit souvent notre progression. Ne vous êtes-vous jamais retrouvé dans cette situation où vous sembliez légitime à occuper une position ou responsabilité car vos capacités « naturelles » faisaient de vous la personne la plus apte à vos yeux ?

Parfois Dieu ralentit notre course en utilisant des personnes moins aptes que nous, et notre réaction peut être double : Nous pouvons nous révolter contre les hommes qui ne comprendraient pas une fameuse « logique divine » ou bien contre Dieu Lui-même qui se serait trompé. Faire ce choix laisse ainsi place à l’amertume, le repli sur soi et un refroidissement de notre relation avec Dieu. Mais Dieu souhaite que nous humiliions notre cœur et que nous lui fassions confiance, même si aucune logique humaine n’est respectée, car c’est d’abord notre cœur que Dieu souhaite travailler pour l’aligner au sien, afin de pouvoir sublimer par la suite nos capacités et les rendre enfin utiles, pour que nous soyons trouvés propres à toutes bonnes œuvres selon son regard divin !

 

Faisons donc le choix humble d’accepter le temps de Dieu, et le chemin de Dieu en croyant en sa bonté pour nous, afin d’être certain que tout ce qu’il fait est parfait. Veillons alors sur notre cœur dans les choix de réactions que nous pouvons avoir lorsque nous sommes surpris par la route empruntée par Dieu, afin de rechercher le cœur de Dieu premièrement plutôt que de réagir avec notre regard humain.